• 2021
  • Paris, porte de versailles
  • Franchise Expo Paris

#FranchiseParis PRESSROOM Retour à l'accueil

22/09/2021

GRAND OUEST DE LA FRANCE : LA FRANCHISE, UN MODÈLE D’AVENIR POUR DYNAMISER LES VILLES ET CRÉER DE L’EMPLOI SUR LES TERRITOIRES

À l’occasion de Franchise Expo Paris, qui se tiendra du 26 au 29 septembre prochains à Paris Porte de Versailles, l’organisation du salon revient sur la puissance de ce modèle commercial clé pour le développement et le dynamisme de l’économie dans le Grand Ouest de la France.

LE COMMERCE DANS LE GRAND OUEST DE LA FRANCE*

 

Deuxième grande région en nombre d’habitants derrière le Sud-Est, le Grand Ouest de la France totalise 225 540 commerces et services, soit 17% du nombre total de commerces et 20% de l’effectif des commerces en franchise de France en 2020.


Avec près de 18% de commerces sous enseigne contre 15% en moyenne en France, la franchise y est largement représentée. Le Grand Ouest apparaît même comme la première grande région en poids du commerce sous enseigne pour 100 commerces.
 

La région constitue dès lors une zone d’implantation intéressante pour les enseignes qui y trouvent une concurrence dynamique mais aussi de nombreuses opportunités de développement, certains secteurs d’activités restant encore sous exploités. Si l’Équipement du Ménage (23% du total France), la Grande Distribution Alimentaire (21%) et Services à la Personne et aux Entreprises (21%) sont les secteurs d’activités dominants dans le Grand Ouest, à l’inverse, l’Alimentaire (17%), la Beauté-Santé (19%), la Culture-Cadeaux-Loisirs (19%), les Divertissements (18%) et l’Équipement de la Personne (19%) demeurent en effet sous représentés et offrent donc d’importantes opportunités de développement en franchise.
 

*Normandie, Centre-Val-de-Loire, Bretagne, Pays de la Loire

** Source : Territoires & Marketing

 

PAROLE D’ÉLU : LUC NANTIER, ADJOINT À LA VILLE D’ORLÉANS EN CHARGE DE L’ANIMATION COMMERCIALE, L’ARTISANAT, LES FOIRES, SALONS, HALLES ET MARCHÉS
 

Alors que l’activité des centres-villes dépend pour une bonne part des commerces de proximité,

comment et en quoi la franchise vient-elle redynamiser l’activité ?


"La franchise permet l’implantation d’enseignes nationales recherchées des citadins et donc d’attirer les clients en centre-ville. Les franchises sont en ce sens des enseignes d’appel et de véritables locomotives pour les centres-villes. À partir du moment où la bonne enseigne est implantée, c’est créateur de flux, d’achats et donc d’emplois également. C’est un cercle vertueux.


Après maintenant plus d’une année régie par le Covid, et le « stop and go » imposé aux commerces, nous découvrons ou identifions une « nouvelle donne » qui impacte le commerce.


Nous sommes aussi confrontés à des oppositions : commerce essentiel/non essentiel, commerce physique/digital, commerce de proximité/GAFA, qu’il faut arriver à digérer simultanément.


Les nouveaux usages, travail, déplacement, habitation, vont forcément donner lieu à des réorientations commerciales : nous voyons désormais la grande distribution investir les centres-villes, alors qu’elle était auparavant synonyme de périphérie. Le commerce de proximité plus respectueux de l’environnement devra savoir mettre en avant, et expliquer cet atout. 

Le digital est un complément incontournable du commerce physique afin de vendre mais aussi d’animer, de dynamiser, y compris auprès d’une cible très jeune désormais toute digitale.

 

Le franchisé dans son ancrage territorial, son engagement, est donc important dans cette transformation, au franchiseur alors d’être à son écoute et réactif !"

 

Que diriez-vous à un franchisé qui voudrait s’installer dans votre ville ?


"Qu’Orléans doit être considéré comme un grand centre commercial, dans lequel il doit y avoir une représentativité d’enseignes nationales et de commerces de proximité car c’est l’ensemble qui fait le dynamisme de la ville. De fait, si le citadin est sûr de trouver les enseignes qu’il recherche en centre-ville, il viendra naturellement se promener et acheter. La limite étant de ne pas avoir un centre-ville qui ressemble à tous les autres et donc de trouver un juste équilibre entre les enseignes nationales et les commerçants indépendants sous leurs propres enseignes qui, eux, amènent leurs caractéristiques et permettent de se différencier. C’est d’autant plus vrai que l’intérêt de la franchise est aussi de mixer ces deux aspects en permettant l’implantation d’enseignes nationales mais dirigées par des indépendants impliqués localement, à la différence des magasins intégrés."

 

À votre avis, quel secteur fait défaut ou pourrait être boosté pour compléter l’activité des commerces

de proximité de votre territoire ?


"Je pense que l’équipement de la maison pourrait être développé pour équilibrer la forte représentativité de l’équipement de la personne. Nous avons également de la demande sur certains types de restauration ciblée telles que la restauration haut de gamme, les produits de la mer et les établissements proposant une amplitude horaire élevée ou « différenciant » qu’on ne peut trouver que dans des centres urbains."

LES CHIFFRES CLÉS DE LA FRANCHISE EN FRANCE

 

• 85% des points de vente franchisés présents en France sont implantés en dehors de la région parisienne

• 67% des points de vente franchisés sont implantés dans des villes de moins de 100 000 habitants

• 9 emplois directs et indirects sont créés par franchise en moyenne

• En 2019, 49,5% des visiteurs de Franchise Expo Paris venaient d’autres régions que l’Île-de-France

• En 2020, 75% des nouveaux franchisés se sont implantés dans leur région d’origine

• En 2020, bien que réparties sur l’ensemble du territoire, les implantations en franchise se sont concentrées dans

le Sud Est (27%) et l’Ouest (25%)

ILS SONT FRANCHIS